Résultats de la mesure d'audience syndicale 2013-2016

Mesure d’audience de la représentativité syndicale cycle 2013-2016

Pour la deuxième fois, dans le cadre de la réforme de la représentativité syndicale issue de la loi du 20 août 2008, l’audience des organisations syndicales a été déterminée par arrêtés durant l'année 2017 au niveau national interprofessionnel et au niveau des branches professionnelles. Les suffrages de plus de 5,6 millions de salariés ont été recueillis pour mesurer l'audience syndicale à ces niveaux.

Le 31 mars 2017, la Direction générale du travail (DGT) a présenté les premiers résultats de l'audience syndicale aux partenaires sociaux réunis au sein du Haut Conseil du dialogue social (HCDS).

Les chiffres présentés sont le résultat de l’agrégation des scores enregistrés par les organisations syndicales sur le cycle 2013-2016 lors :

  • des élections professionnelles (comité d’entreprise, délégation unique du personnel, à défaut délégués du personnel) organisées dans les entreprises d’au moins 11 salariés entre le 1er janvier 2013 et le 31 décembre 2016 ;
  • du scrutin organisé auprès des salariés des très petites entreprises et des employés à domicile du 30 décembre 2016 au 13 janvier 2017 (et jusqu’au 20 janvier 2017 pour l’Outre-Mer) ;
  • et des élections aux chambres départementales d’agriculture, pour les salariés de la production agricole, qui se sont déroulées en janvier 2013.

La mesure de l'audience constitue l'un des critères essentiels permettant d'établir la représentativité d'une organisation syndicale. Au niveau national interprofessionnel, comme au niveau des branches professionnelles, une organisation syndicale doit recueillir au moins 8% des suffrages exprimés et satisfaire aux autres critères de représentativité pour être reconnue représentative et donc être en capacité de signer des accords collectifs : 

  • le respect des valeurs républicaines ;
  • l'indépendance ;
  • la transparence financière ;
  • une ancienneté minimale de eux ans dans le champ professionnel et géographique couvrant le niveau de négociation ;
  • l'influence ;
  • les effectifs d'adhérents et les cotisations ;
  • l'implantation territoriale équilibrée (au niveau de la branche professionnelle).

En application de l'article L. 2122-11, la DGT a soumis à l'avis du HCDS les résultats définitifs de la représentativité syndicale au niveau national et interprofessionnel le 24 mai 2017 puis au niveau des branches professionnelles durant toute l'année 2017.

Plus de 410 arrêtés de représentativité syndicale ont été publiés au Journal Officiel.

Le 14 mars  2018, un bilan complet des résultats de la représentativité au niveau national interprofessionnel et au niveau des branches a été remis aux membres du HCDS.

Ces résultats déterminent les organisations syndicales reconnues représentatives pour négocier les accords collectifs de travail jusqu'à la prochaine détermination de la représentativité syndicale qui aura lieu en 2021.

Les résultats définitifs de la représentativité syndicale au niveau national et interprofessionnel sont les suivants

(arrêté du 22 juin 2017 publié au Journal Officiel du 30 juin 2017)  :

 

 Nombre de suffrages

valablement exprimés           

   Audience       Poids relatifs
CFDT 1 384 355 26,39% 30,33%
CGT 1 303 750 24,85% 28,56%
CGT-FO 818 393 15,60% 17,93%
CFE-CGC 560 618 10,69% 12,28%
CFTC 497 368 9,48% 10,90%

 

Les évolutions depuis la précédente mesure de l’audience syndicale réalisée en 2013 :

La mesure 2017 marque la fin de la période transitoire prévue par la loi du 20 août 2008 selon laquelle toute organisation syndicale affiliée à l’une des organisations syndicales de salariés reconnues représentatives au niveau national et interprofessionnel était présumée représentative au niveau de la branche. Désormais, pour être représentative dans une branche professionnelle, les organisations syndicales devront dans tous les cas satisfaire au critère de l’audience de 8% dans cette branche et plus largement respecter l’ensemble des critères de la représentativité.

La loi du 18 décembre 2014 modifie les modalités de désignation des conseillers prud’hommes. En effet, la désignation des membres des conseils de prud’hommes se fonde désormais sur la mesure d’audience des organisations syndicales et patronales.

De plus, la loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l’emploi prévoit la mise en place dès juillet 2017 de commissions paritaires régionales interprofessionnelles (CPRI) dans lesquelles siégeront 10 représentants d’organisations syndicales et 10 représentants d’organisations patronales. Les membres des CPRI seront désignés proportionnellement à leur audience respective au sein des entreprises de moins de 11 salariés dans la région concernée et appartenant aux branches couvertes par la commission.

Contact : DGT - dgt.com@travail.gouv.fr - 01.44.38.27.37

 

Pour accéder aux résultats définitifs de la représentativité patronale au niveau des branches professionnelles, cliquer ici.

4 documents

Résultats de la représentativité syndicale par branche professionnelle 2013-2016 (mise à jour Juillet 2018)
Téléchargez le fichier en cliquant ici
[PDF  - 97 ko ]

Dossier de presse de la représentativité syndicale
Téléchargez le dossier de presse en cliquant ici
[PDF  - 1760 ko ]

Communiqué de presse nouvelle mesure de l'audience syndicale
Téléchargez le communiqué de presse en cliquant ici
[PDF  - 131 ko ]

Première mesure d'audience de la représentativité syndicale 2013 (portant sur la période 2009-2012)
Cliquez ici pour y accéder